Les OSBL, champions du bonheur au travail au Québec?

Que révèle le dernier sondage Léger au sujet du bonheur au travail des québécois?

Les OSBL viennent en tête, juste devant les petites entreprises au niveau de l'indice de bonheur Léger réalisé en 2019. Pourquoi un tel succès? Probablement parce que les OSBL cumulent plusieurs leviers fondamentaux du bonheur au travail : réalisation de soi et sentment d’appartenance.

À une époque où l'impact et le sens au travail deviennent la priorité numéro 1 des travailleurs, les OSBL se distinguent.
Dans les petites entreprises, il est également plus facile de garder un œil sur la vision et les objectifs des dirigeants et d'avoir de l'autonomie dans son travail.

Doit-on pour autant s'arrêter là? Avec un total de 75,85/100 pour les OSBL et 73,52/100 pour les PME, la marge de progression est grande. Alors sur quoi pouvez-vous agir? Toujours selon Léger, il y a 6 facteurs qui influencent le bonheur au travail :

  • la réalisation de soi

  • les relations de travail avec les collègues et le supérieur immédiat

  • la reconnaissance offerte par l’employeur

  • la responsabilisation (les responsabilités qui nous sont confiées)

  • la rémunération

  • le sentiment d’appartenance envers l’organisation

Chez Inspiration Coaching, nous allons encore plus loin. Nous utilisons le référentiel développé par la Fabrique Spinoza pour aider les organisations à réaliser un bilan complet et à cibler les actions les plus efficaces. Nous vous invitons d'ailleurs à découvrir plus de ressources et d'outils ici.

Voici donc les 12 composantes du bonheur au travail selon la Fabrique Spinoza :

L’erreur que commettent beaucoup d’organisations est de croire qu’il faut tout changer en même temps. Au contraire, pour arriver à implanter de tels changements, il est nécessaire d’y aller par étapes. Et la première est très simple : demandez à vos équipes ce qui améliorerait de façon significative leur qualité de vie au travail.

Les réponses vous surprendront probablement et cette démarche de consultation aura un autre effet : vous faire passer de la posture de leader-expert (qui sait mieux que tout le monde) à celle de leader inspirant (qui amène ses équipes vers l’autonomie), condition gagnante indispensable pour vous permettre de réussir votre démarche.

Source: https://lactualite.com/societe/les-champio...

Webinaires en rediffusion

Profitez de l’été pour visionner les webinaires que vous n’avez pas pu voir pendant l’année :

  • Greffer le bien-être des équipes au coeur de votre stratégie d’affaires

  • Gérer les résistances : faites du stress un allié

  • Autonomie des équipes : êtes-vous prêt(e)?

  • Bien-être au travail : une responsabilité partagée

  • OSBL et fondations : gérer les résistances chez les donateurs potentiels

Read More

Redonner à la communauté

D'ici les 6 prochains mois, je souhaite offrir à des personnes ou des organismes à but non lucratif qui ont peu de moyens financiers des services de coaching (individuel ou d'équipe) de qualité à moindre coût.

Date de clôture du questionnaire : 3 juillet 2019.

Mon offre est simple :
1 - 8 à 15 heures de coaching (individuel ou équipe) par personne ou organisme

2 - Thématiques variées :
- pour les individus (particuliers ou employés) : développement du leadership, changement de carrière, organisation du temps, développement personnel, confiance en soi, amélioration de la communication, intelligence émotionnelle
- Pour les équipes : réflexion stratégique, améliorer la communication au sein de son équipe, restaurer un climat de confiance après une crise, créer une vraie équipe de travail...

3 - Revenus :
- pour les individus (particuliers ou employés) : inférieurs à 40 000$ par année
- pour les organismes : budget inférieur à 140 000$ par année

4 - Tarifs :
- Pour les individus (particuliers ou employés) : 20$/heure
- Pour les organismes : 30$/heure

5 - Conditions :
- Pour les individus (particuliers ou employés) : par skype ou téléphone uniquement
- Pour les organismes : Territoires à 10 km et moins de l'arrondissement Notre-Dame-de-Grâce

Les places sont limitées. Une priorité sera accordée aux personnes et organisations ayant démontré leur disponibilité et leur volonté de s'impliquer pendant tout le processus.


Êtes-vous un leader irrésistible?

Mobiliser son équipe

Tout changement, qu’il soit personnel ou professionnel, entraîne quasi-automatiquement des résistances. Pourquoi? Parce que le cerveau humain, même évolué, est conditionné pour nous protéger et nous éloigner du danger. Mettre en place certaines routines sûres aident à éviter trop de stress négatif car elles permettent de créer un espace où l’on se sent suffisamment en sécurité. Mais ces routines peuvent s’avérer des freins si elles empêchent de s’adapter à l’évolution du monde extérieur.

Ceci est particulièrement vrai dans les organisations, qu’elles soient privées, publiques ou associatives. La nécessité de changer devient donc inévitable et entraîne son lot de résistances plus ou moins fortes de la part des équipes. Pendant des dizaines d’années, les dirigeants et gestionnaires ont eu recours à la contrainte pour amener les employés à travailler. En les obligeant à exécuter à la lettre certaines tâches, sans avoir besoin de réfléchir, cela leur a permis de couper court à toute contestation.

Or, avez-vous remarqué ce qui se passe quand on vous contraint de faire quelque chose que vous n’avez pas choisi ou avec lequel vous n’êtes pas d’accord? Vous rechignez, vous procrastinez, vous résistez… Et à l’inverse, que se passe-t-il quand vous avez la possibilité de contribuer à l’élaboration d’une solution pour votre organisation? Vous vous sentez respecté(e), reconnu(e) et prêt(e) à avancer.

Les leaders modernes ont désormais compris qu’ils ne pouvaient pas avoir de contrôle sur leurs employé(e)s. Sur quoi leur reste-t-il alors du contrôle? Sur eux-mêmes : leurs pensées, leurs paroles, leur attitude, leur façon d’entrer en relation avec les autres et de les écouter pour comprendre ce qui les motive… Car ces dirigeants ont compris les mécanismes de bases du cerveau humain et les besoins des équipes pour être capables d’avancer, notamment les besoins de se sentir en sécurité, de communiquer et de comprendre.

Tant que ces besoins ne sont pas satisfaits, la personne continuera de “bugger” et de rester en mode résistance plutôt qu’en mode mobilisation.

Le leader, s’il veut donc diminuer les résistances aux changements, doit donc devenir irrésistible et travailler en premier lieu sur lui-même.

Pour en savoir plus sur comment repérer les types de résistances ainsi que les outils à mettre en place pour renforcer votre leadership, devenir un agent de changement efficace et passer du mode résistance au mode mobilisation :