Comprendre ses émotions pour prendre une décision éclairée

Qui n'a pas eu à prendre une décision sous le coup de la colère ou au contraire d'un énorme coup de coeur?

smile.jpg

Tous les jours, nous sommes amenés à prendre des décisions, que ce soit au travail, à la maison ou pour soi-même.

Je lisais justement un article à ce sujet (http://www.hbrfrance.fr/chroniques-experts/2017/07/16185-5-questions-a-se-poser-prendre-bonnes-decisions/) qui parlait des 5 questions à se poser pour prendre les bonnes décisions. Si je suis d'accord avec le fait que nos émotions nous coupent (parfois?) de notre raison, faut-il pour autant faire comme si elles n'existaient pas?

Nos émotions nous permettent de refléter l'état dans lequel nous sommes. Elles sont l'expression directe de ce qui est important pour nous à un moment donné. Les occulter nous priverait d'un élément important lors de notre prise de décision.

En effet, en étant à l'écoute du message qu'elles veulent nous transmettre, nous pouvons mieux comprendre pourquoi nous réagissons de cette manière, et surtout qu'elle est notre valeur personnelle qui est en jeu à ce moment.

Si nous sommes tous d'accord pour dire qu'il est contre-productif de prendre des décisions sous le coup de la colère, quand est-il des autres émotions?

Concrètement, que pouvez-vous faire pour écouter ce message positif que vos émotions veulent vous transmettre?

1 - soyez au clair avec vos valeurs personnelles pour reconnaître rapidement et facilement laquelle est en jeu. (ex : réussite, bienveillence, respect, liberté...)

2 - permettez-vous de mentionner à vos interlocuteurs qu'il y a quelque chose qui vous dérange ou vous emballe, mais que vous avez besoin d'un peu de temps pour clarifier la situation (bien évidemment, ce n'est pas le temps de vous arrêter quand il s'agit de prendre une décision rapide qui met en jeu votre vie).

3 - soyez bienveillant avec vous-même! Tout le monde prend des décisions en fonction des éléments qu'il a en sa possession dans le moment présent. Il est tout à fait normal de se dire, qu'avec du recul, la décision aurait été différente si vous aviez su. Pour cela, revenez au point 1 : clarifier vos valeurs et ce qui est réellement important dans votre vie.

Ainsi, quand viendra le temps de décider si un nouveau poste est fait pour vous ou si vous devez déménagez, vous vous poserez ces questions : qu'est-ce qui est vraiment important pour moi dans la vie maintenant? Dans quelques années, quand je regarderai en arrière, comment saurai-je que j'ai pris la bonne décision?