Quand le travail nous rend malade : savoir dire stop (2)

Dans le précédent article, je présentais plusieurs éléments d'insatisfaction au travail, puis certaines pistes pour améliorer la communication avec voss collègues. À présent, je souhaite aborder la question souvent soulevée : comment gérer les demandes de mon supérieur, surtout si je ne suis pas d'accord avec lui sur la façon de faire ou que je ne comprends pas ce qu'il me demande?

Une situation classique : votre patron vous demande de réaliser un projet, une tâche. Et au moment de la livraison, il vous annonce que ce n'était pas ce qu'il vous avait demandé, que vous vous êtes mal compris ou encore que ce n'est pas comme ça qu'il voulait que vous le fassiez.

Vous vous reconnaissez?

Normal. Déléguer est un des actes les plus complexes à faire, car cela implique que l'action demandée permettra de répondre à l'enjeu soulevé (et que les bons enjeux ont été correctement énoncés), que le résultat est clair et que chacun saura comment il a été atteint.

Alors comment faire? Posez des questions avant d'accepter.

5fnmwej4taa-helloquence.jpg

Votre chef vous demande de créer un rapport budgétaire pour le prochain conseil d'administration? Voici quelques exemples de questions à poser :

  1. Pourquoi ce que tu me demandes est important pour toi et le conseil d'administration?
  2. À quel enjeu ou besoin cela permettra t'il de répondre?
  3. Quelles sont tes attentes par rapport à ce document?
  4. De quels éléments as-tu besoin pour t'assurer de transmettre les informations importantes?
  5. Que t'attends-tu que je te remette à l'issue de mon travail?
  6. Sur quels éléments vas-tu te baser pour t'assurer que le travail est bien fait (attention, les éléments doivent être sous votre contrôle) etc

Et à l'inverse, n'hésitez pas à vous demander de quoi vous avez réellement besoin pour être capable de réaliser la tâche demandée : ex : autonomie, rencontres régulières avec votre supérieur, objectifs plus clairs... Soyez également au clair avec la manière dont vous allez savoir vous que le travail a été fait correctement.

Il se peut que ce qui est important pour vous (ex : un document beau et bien documenté) ne soit pas la même chose que pour votre patron (ex : une synthèse efficace qui va droit à l'essentiel). En posant ces questions, vous vous assurerez d'avoir tous les éléments en main pour faire ce qu'on vous demande ou pour proposer des changements.

À venir très bientôt pour savoir dire stop : contrer l'ennui au travail : suis-je vraiment utilisé(e) à mon plein potentiel et pour ce qui me motive?

Retrouvez ici la partie 1 et la partie 3 de notre réflexion.