Êtes-vous un leader irrésistible?

Mobiliser son équipe

Tout changement, qu’il soit personnel ou professionnel, entraîne quasi-automatiquement des résistances. Pourquoi? Parce que le cerveau humain, même évolué, est conditionné pour nous protéger et nous éloigner du danger. Mettre en place certaines routines sûres aident à éviter trop de stress négatif car elles permettent de créer un espace où l’on se sent suffisamment en sécurité. Mais ces routines peuvent s’avérer des freins si elles empêchent de s’adapter à l’évolution du monde extérieur.

Ceci est particulièrement vrai dans les organisations, qu’elles soient privées, publiques ou associatives. La nécessité de changer devient donc inévitable et entraîne son lot de résistances plus ou moins fortes de la part des équipes. Pendant des dizaines d’années, les dirigeants et gestionnaires ont eu recours à la contrainte pour amener les employés à travailler. En les obligeant à exécuter à la lettre certaines tâches, sans avoir besoin de réfléchir, cela leur a permis de couper court à toute contestation.

Or, avez-vous remarqué ce qui se passe quand on vous contraint de faire quelque chose que vous n’avez pas choisi ou avec lequel vous n’êtes pas d’accord? Vous rechignez, vous procrastinez, vous résistez… Et à l’inverse, que se passe-t-il quand vous avez la possibilité de contribuer à l’élaboration d’une solution pour votre organisation? Vous vous sentez respecté(e), reconnu(e) et prêt(e) à avancer.

Les leaders modernes ont désormais compris qu’ils ne pouvaient pas avoir de contrôle sur leurs employé(e)s. Sur quoi leur reste-t-il alors du contrôle? Sur eux-mêmes : leurs pensées, leurs paroles, leur attitude, leur façon d’entrer en relation avec les autres et de les écouter pour comprendre ce qui les motive… Car ces dirigeants ont compris les mécanismes de bases du cerveau humain et les besoins des équipes pour être capables d’avancer, notamment les besoins de se sentir en sécurité, de communiquer et de comprendre.

Tant que ces besoins ne sont pas satisfaits, la personne continuera de “bugger” et de rester en mode résistance plutôt qu’en mode mobilisation.

Le leader, s’il veut donc diminuer les résistances aux changements, doit donc devenir irrésistible et travailler en premier lieu sur lui-même.

Pour en savoir plus sur comment repérer les types de résistances ainsi que les outils à mettre en place pour renforcer votre leadership, devenir un agent de changement efficace et passer du mode résistance au mode mobilisation :