Êtes-vous en mode survie? Passez au mode impact

Il ne se passe pas une journée sans que j’entende une personne se désoler de manquer de temps et d’avoir du mal à garder son énergie, que ce soit au travail ou à la maison. Malgré la tendance à prendre soin de soi et de sa famille, être occupé(e) et débordé(e) semble être devenu la norme, voire un indicateur de réussite.

Survie à impact.JPG

Si je n’ai plus une minute à moi, c’est que ma vie est bien remplie et qu’il y a tout le temps quelque chose qui s’y passe. Chaque minute de mon agenda est organisée, optimisée pour être sûr(e) de ne rien échapper. Le monde du travail n’échappe pas à cette logique. Employé(e)s et dirigeant(e)s sont soumis tous les jours à une certaine pression pour respecter les objectifs, toujours plus ambitieux, qu’ils se sont donnés ou encore pour assurer la survie de leur entreprise.

Jusqu’à ce qu’un jour ce ne soit plus tenable et que le moteur lâche, fatigué(e).

Cette sensation, nous l’avons tous connu un jour ou l’autre, sur des périodes plus ou moins longues, au travail ou à la maison. Et c’est parfaitement humain : la plupart du temps nous ne changeons quelque chose dans nos vies que lorsqu’il y a un élément qui ne fonctionne plus et qui nous dérange vraiment. Pourquoi changer de manière préventive quand tout va bien?

Pourtant cette façon de vivre nous éteint de manière insidieuse, sans que l’on s’en rende toujours compte.

Or il est impossible d’avoir de l’impact lorsque l’on est en mode survie, car notre attention est principalement tournée vers la satisfaction de besoins de base plutôt que vers la réalisation de soi.

Et vous? Êtes-vous en mode survie ou en mode impact?

Pour en savoir plus sur nos services pour vous accompagner : coaching individuel

 
 

Pour en savoir plus sur nos services pour vous accompagner : coaching individuel